Our other sites

  • Lyxor ETF

    Pionnier sur le marché des ETF depuis 2001, Lyxor est l'un des premiers fournisseurs d'ETF en Europe, offrant aux investisseurs plus de 220 façons d'explorer les marchés.
  • Lyxor FUNDS

    Le site Lyxorfunds vous permet d’en savoir plus sur la gamme de fonds Lyxor, leur documentation, ainsi que sur les actualités de marché et celles de nos produits.
  • MYLyxor MAP

    Le site MyLyxorMAP est dédié à la plate-forme de comptes gérés Lyxor (MAP). Il donne accès à une gamme complète de comptes gérés, offrant transparence, liquidité et gestion des risques indépendante. Ce site peut également inclure d'autres fonds gérés par Lyxor.
  • Lyxor JAPON

    Retrouvez plus d’informations sur la société Lyxor Asset Management Japan Co. Ltd., ses fonds nationaux et les informations générales sur Lyxor en japonais.
  • Lyxor EN ALLEMAGNE

    Retrouvez plus d’informations sur Lyxor International Asset Management Deutschland, née du rapprochement des activités de Lyxor en Allemagne et des activités de gestion d’actifs du pôle EMC Commerzbank.
Date
Catégorie
Communiqués de presse

La plupart des gérants obligataires ont battu leurs indices de référence dans un premier semestre volatile, performance plus mitigée pour les gérants actions

Premier paragraphe

Les gérants actifs obligataires ont surperformé leurs indices de référence dans la plupart des classes d'actifs au premier semestre 2021, tirant le meilleur parti d'un environnement de marché volatile dans lequel les espoirs d'une forte reprise mondiale et d'une reflation ont été ébranlés par les incertitudes croissantes liées à la propagation rapide du variant Delta et à la réponse des Banques centrales à la hausse de l'inflation, selon la dernière édition du rapport "Active-Passive Navigator" de Lyxor Asset Management. En revanche, les gérants des fonds actions ont eu du mal à suivre le rythme du rallydes marchés actions, en particulier les gérants Large Caps.

Image détail
Active Fixed Income managers made the most of volatile H1 with the bulk beating benchmarks, while Equity managers had a more challenging period
Contenu

Le rapport "Active-Passive Navigator" de l'équipe Recherche et Solutions de Lyxor ETF est une analyse approfondie des performances de 13 800 fonds actifs domiciliés en Europe (représentant 2,7 trillions d'euros d'actifs) par rapport à leurs indices de référence. Il étudie également les principales tendances qui contribuent à la performance des marchés et qui ont un impact sur la génération d'alpha.

Selon le rapport publié ce jour, 57 % des gérants actifs obligataires et 47 % des gérants actions ont en moyenne surperformé leurs indices de référence au premier semestre, avec une dispersion importante entre les classes d'actifs.

Alors que l'année 2021 avait bien commencé pour les gérants de fonds actions, soutenus par le déploiement massif des campagnes de vaccination, notamment aux États-Unis et au Royaume-Uni, leurs performances ont montré une plus grande dispersion par rapport à l'année dernière. Ceux qui ont pris plus de risque et qui se sont exposés aux valeurs Value et cycliques, susceptibles de profiter le plus de la reprise mondiale, ont tiré leur épingle du jeu. C’est le cas notamment des Small Caps britanniques et européennes (avec respectivement 96 % et 61 % dépassant leurs indices de référence), tandis que 73 % des gérants d'actions chinoises ont profité de la robustesse de la demande intérieure, ce qui leur a permis d'éviter les turbulences du marché chinois en début d'année. En revanche, les gérants d'actions mondiales (34 %) et européennes Large Caps (39 %) sont restés à la traîne, car ils ont eu du mal à profiter du rally des actions en raison d’une part d'une exposition insuffisante aux actions européennes, qui ont relativement moins souffert des craintes liées à la réduction progressive de la politique ultra-accommodante des Banques centrales, et aux actions Value, d'autre part.

Les gérants obligataires ont affiché de bons résultats au premier semestre (57 % d'entre eux ont surperformé leurs indices de référence, contre 40 % en 2020), car ils ont réussi à naviguer dans un environnement complexe et contrasté, sur fond d’une hausse généralisée des rendements obligataires au premier trimestre en raison de craintes d’un dérapage de l’inflation. Au deuxième trimestre, la modération de la reprise économique américaine a apaisé les craintes d’un durcissement brutal de la politique monétaire de la Fed, ce qui a donné un peu de répit aux obligations d’Etat américaines, tandis que les rendements des obligations en euros se sont tendus, sous l'effet de la réouverture de l'économie et de la hausse des taux de vaccination. Dans ce contexte, les gérants obligataires qui ont sous-pondéré la duration courte ont obtenu de bons résultats, les gérants de titres souverains, Investment Grade et Aggregate ayant prospéré des deux côtés de l'Atlantique et surperformé les indices de référence. À l'autre extrémité du spectre, les gérants de titres à haut rendement (plus prudents au premier trimestre) et ceux de la dette des marchés émergents (plus prudents au deuxième trimestre) ont légèrement sous-performé sur la période.

Vincent Denoiseux, Responsable de la Recherche et des Solutions ETF chez Lyxor Asset Management, a commenté : « Alors que la plupart des gérants actifs actions ont été en mesure d'atténuer les chocs de marché en 2020, il s'est avéré plus difficile pour eux de suivre un rally aussi rapide et puissant au premier semestre. La gestion dynamique des allocations aussi bien en termes de secteurs que de style de gestion aura été déterminante pour surperformer dans cet environnement complexe. Sur le front des obligations, le premier semestre a été une période solide, avec une gestion agile de la duration comme moteur essentiel de la performance ».

Jean-Baptiste Berthon, Stratégiste Senior – Recherche Cross Asset chez Lyxor Asset Management, a ajouté : « Une majorité de gérants de fonds actifs ont réussi à naviguer entre les vents contraires liés aux contretemps dans le déploiement de la vaccination, à la hausse de l’inflation et à la réduction de la politique accommodante des Banques centrales. À l'avenir, le retrait des mesures de relance monétaire et budgétaire, l'évolution des conditions commerciales avec le retour progressif à la normale des économies et la hausse des valorisations constitueront à la fois des défis et des opportunités pour les gérants actifs ».

LIRE LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE