NEWSROOM

  • Recherche

    Le dollar tout-puissant

    Le rebond des actifs risqués ne montre pas de signe d'essoufflement en février, dans l'attente, entre autres, d'un possible accord entre Washington et Pékin qui viendrait apaiser les tensions commerciales. En parallèle, en Europe, le rebond du marché obligataire a ramené les rendements souverains vers des niveaux qui n'avaient plus été observés depuis 2015-2016, lorsque les pressions déflationnistes empêchaient les banquiers centraux de trouver le sommeil.

  • Recherche

    Diversification/Protection - Pourquoi investir dans le merger arbitrage ?

    La stratégie Merger Arbitrage est une stratégie alternative qui présente des caractéristiques particulières. Premièrement, la stratégie Merger Arbitrage est investie en actions, mais son rendement n’est pas sensible aux fluctuations du marché dans son ensemble. Deuxièmement, lors des phases de baisse du marché au cours des dernières décennies, cette stratégie a affiché d’excellentes performances. Et troisièmement, parmi toutes les stratégies de hedge funds, c’est celle dont le rendement est le moins volatil.

  • Recherche

    ETF Money Monitor - Janvier 2019

    Les nouveaux actifs nets sur le marché des ETF européens ont triplé pour atteindre 7,6 milliards d'euros en janvier, contre 2,5 milliards d'euros en décembre. Les flux en faveur des ETF actions se sont repris (1,6 milliard d'euros contre -1,5 milliard d'euros), portés par l’impressionnante collecte des actions émergentes, qui ont signé un début d'année record (2,4 milliards d'euros). À l'inverse, les actions des marchés développés ont démarré l'année sur une mauvaise note en raison de sorties majeures au niveau des actions américaines (-2 milliards d'euros). Les actions européennes sont restées confrontés aux mêmes difficultés, sur fond d'incertitudes politiques et économiques (-1,3 milliard d'euros).

  • Recherche

    Pourquoi les investisseurs devraient préférer la stratégie Event-Driven à la stratégie L/S Equity

    Les données publiées depuis début 2019 ne révèlent guère de ralentissement de la croissance aux Etats-Unis. Le marché de l'emploi reste dynamique et les enquêtes réalisées auprès des entreprises font état d'une activité manufacturière robuste en janvier. Dans la zone euro, au contraire, rares sont les signes prouvant que la décélération économique ait pu atteindre un plancher.

  • Recherche

    Quelle différence en un mois !

    Ces dernières semaines, les conditions de marché sont allègrement passées de la panique à l'exubérance. Perplexes, les investisseurs actifs sont dépassés, incapables de savoir comment se positionnent désormais les marchés sur le risque d'une récession aux États-Unis ou la normalisation de la politique monétaire.

  • Recherche

    Positionnement des hedge funds après la tempête

    Le rebond du marché constaté depuis fin décembre s'est inscrit dans un contexte de détente des tensions commerciales et d'espoir qu'un Brexit sans accord pourrait être évité. Le ton plus accommodant des principales banques centrales a également eu une incidence favorable. Pourtant, les indices PMI préliminaires dans le secteur manufacturier en janvier suggèrent que la croissance continue de ralentir.