Nos autres sites

  • Lyxor ETF

    Pionnier sur le marché des ETF depuis 2001, Lyxor est l'un des premiers fournisseurs d'ETF en Europe, offrant aux investisseurs plus de 220 façons d'explorer les marchés.
  • Lyxor FUNDS

    Le site Lyxorfunds vous permet d’en savoir plus sur la gamme de fonds Lyxor, leur documentation, ainsi que sur les actualités de marché et celles de nos produits.
  • MYLyxor MAP

    Le site MyLyxorMAP est dédié à la plate-forme de comptes gérés Lyxor (MAP). Il donne accès à une gamme complète de comptes gérés, offrant transparence, liquidité et gestion des risques indépendante. Ce site peut également inclure d'autres fonds gérés par Lyxor.
  • Lyxor JAPON

    Retrouvez plus d’informations sur la société Lyxor Asset Management Japan Co. Ltd., ses fonds nationaux et les informations générales sur Lyxor en japonais.
Entête
Les enjeux de l'épargne vus par les médias

RETRAITES : LES UNIVERSITÉS BRITANNIQUES SOUS PRESSION

Premier paragraphe

"Des universités sous pression en raison d’un déficit croissant du régime des retraites", Josephine Cumbo, correspondante retraite, Financial Times, 25 août 2017.

Dans cet article, la correspondante retraite du Financial Times, Josephine Cumbo, nous parle de la détérioration de la situation financière du régime de retraite à prestations définies du plus grand fonds de pension britannique, le Universities Superannuation Scheme (USS).

Dans son rapport annuel, publié en juillet 2017, l’USS a indiqué que son déficit (calculé à l’aide de mesures comptables internes) avait augmenté à 12,6 milliards de livres sterling à la fin du mois de mars, contre 5,3 milliards de livres sterling en 2014 et 2,9 milliards de livres sterling en 2011. À l'aune des règles comptables standard, ce déficit a doublé en un an pour atteindre 17,5 milliards de livres sterling, du jamais vu pour un régime de retraite à prestations définies au Royaume-Uni.

Josephine Cumbo note que la hausse du déficit de l’USS résulte en grande partie d’une nette augmentation des engagements du régime. L’USS promet à ses membres des revenus de retraite indexés sur l’inflation qui sont fonction de leur salaire et de la durée de service. Le coût de la prestation de telles garanties s’est envolé, compte tenu de la baisse des taux d’intérêt indexés sur l’inflation à long terme et de l’augmentation de l’espérance de vie des bénéficiaires.

John Ralfe, expert en retraite indépendant, attribue les problèmes de financement de l’USS à un pari risqué effectué par les administrateurs du régime sur les marchés d’actions. Bien que les marchés d’actions se soient appréciés sensiblement ces dernières années, ils n’ont pas permis aux actifs de l’USS d’augmenter suffisamment pour compenser la hausse de ses engagements.

La détérioration de la santé financière du régime de retraite à prestations définies n'est pas une problématique propre à l’USS ou au Royaume-Uni. Selon le Pension Protection Fund (PPF), le fonds de réserve britannique pour les fonds de pension du secteur privé défaillants, le ratio de financement moyen pour les régimes à prestations définies du secteur privé comptant plus de 10 000 membres était de 84% en 2016.

Plus d’un quart des régimes de retraite professionnelle de l’UE pourraient avoir des difficultés à tenir les promesses faites à leurs membres, selon des tests de résistance réalisés récemment par le régulateur européen des fonds de pension, l’EIOPA. Aux États-Unis, les fonds de pension ne sont financés qu’à hauteur de 85% globalement, selon l’indice Milliman Pension Funding. Il est à craindre que les options permettant de résoudre ces problèmes de déficit des fonds de pension s’avèrent toutes impopulaires : dans le cas de l’USS, elles comprennent une augmentation des frais de scolarité des étudiants et la suppression du régime à prestations définies pour les nouveaux employés de l’université (en faveur d’un régime à cotisations définies). Le personnel universitaire britannique a récemment menacé de faire grève pour protester contre ces propositions de réforme. De leur côté, les administrateurs d’universités aux salaires élevés (leur donnant droit à des prestations de retraite généreuses) n'ont pas été épargnés par les commentaires hostiles de la presse.

Image détail
RETRAITES : LES UNIVERSITES BRITANNIQUES SOUS PRESSION.